samedi 30 avril 2011

Séjour dans les Lofoten (du 18/04 au 30/04)

18/04, jour 1 


Départ 9h49 à Notodden, on est bien en avance. Le thème de la journée : TRAIN. On arrive à 10h10 à Nordagutu ou nous attendons 1h40 l'autre train qui part à 11h55 direction Oslo. On bronze au soleil en faisant des mots fléchés.
On arrive à Oslo à 14h et 20 minutes plus tard notre train part direction Trondheim. C'est parti pour 7h de train. On regarde le paysage, on fait des jeux, on dort.. Mathilde apperçoit un boeuf musqué tout près du train.

A 21h nous voila à Trondheim. Nous avons 2h devant nous pour visiter. On part voir les fameux quais sur pilotis, c'est fou comme ça ressemble à Bergen.












On passe par le centre ville, aucune ambiance, pas un chat, le routard nous avit prévenu. 22h30 nous attendons à la gare.












On remarque que notre train est à quai, il semble vieux. On se moque un peu, et on décide de rentrer s'installer.














A notre grande surprise c'est le plus beau train que l'on n'ait jamais vu ! Du bois, des petits rideaux, des mirroirs, sièges inclinables chauffants, une merveille !! On se croirai dans un western.








On se trompe de place, je me bats avec ma lumière de lecture qui ne veut pas s'éteindre et qui va m'éclairer en plein dans les yeux durant tout le voyage. Je finis par réussir à l'éteindre, on peut enfin s'endormir et profiter des 10h de train qui nous restent.

















Jour 2, 19/04


Après une bonne nuit, on passe par des paysages magnifiques, des immensités sauvages. On croise un couple de savoyard qui sont assis 2 rangs derrière nous, ils vont faire du ski de rando dans les Lofoten.
9h15, arrivée à Bodø, on se dirige vers l'office du tourisme, on prend les horaires du ferry, on fait 3 courses à Rema 1000 et on part direction la jetée prendre notre petit déjeuner.



On voit des aigles pêcheurs, on se promène dans la ville et on revient prendre notre déjeuner au même endroit que le ptit déj car c'est un coin coup de coeur.











16h00, après avoir essayé de cambrioler le magasin souvenirs, on embarque sur notre ferry direction les Lofoten.













Il pleut, on s'équipe ciret jaune + bottes. On débarque à 20h30 à Moskenes.











On cherche un endroit pour dormir. On marche 100 mètres et quelle horreur, on tombe sur un camping municipal !! On retourne au niveau de l'embarcadère où l'on s'installe dans les toilettes.
On se fait envahir par des habituées, des opportunistes comme nous, ça ne peut être que des erasmus ! C'est une Allemande et une Tchèque. Elles nous racontent leur périple et leurs bons plans. On se souhaite une bonne nuit et on s'endort.

mardi 5 avril 2011

Jour 8 Dovrefjell 22/03


L'altimètre est redescendu (la pression a montée), mais le beau temps n'est toujours pas là ! Après avoir tout bien nettoyé, on met les voiles, c'est le cas de le dire, avec ce vent pas la peine de skier, il nous pousse.
Le vent est accompagné par de la neige. On ne voit pas à 200 m, heureusement les routes hivernales en Norvège sont jalonées avec des bambous tout les 20 m, du coup ça nous aide. De temps en temps le vent se calme, petite éclaircie, on arrive a voir ce qui nous entoure, mais très vite la purée revient. La descente c'est environ 10 km de presque plat et 1 km de vraie descente..
video


 Après une petite pose thé et chocolat, on repart pour 1 h de tempête de neige. Quand on arrive pas loin de la dernière descente, on se retourne et on aperçoit les boeufs musqués à 3/4 km de là ! C'est loin, trop loin, vu le temps incertain, on n'est pas sur de trouver les boeufs musqués une fois sur place... tampis, on décide de continuer la descente.








La dernière partie se fait dans une neige très lourde, avec les sacs c'est dur de faire des virages, et c'est dur de se relever !













On arrive à Kongsvoll vers 14 h, on s'installe dans la petite gare, on mange. On c'est tellement bien installé que les gens qui attendent le train de 16h ne sont pas entrés, et sont donc contraints d'attendre sous la neige.
On a encore quelques heures à attendre puisque notre train n'est qu'à 1h du matin.
Vous les lecteurs avez surement envie de nous poser cette question depuis un bon bout de temps : mais dite moi, Mathilde & Silvio comment faites vous pour si mal choisir vos trains, et toujours être obligés de dormir n'importe ou ? On prend tout simplement les trains les moins chers, ceux que les autres ne veulent pas ;)


Prochaines aventures aux Lofoten pendant les vacances de Pâques !! 

lundi 4 avril 2011

Jour 7 Dovrefjell 21/03 (commencer par jour 1)



Ce matin c'était la grasse matinée. Après avoir jeté un oeil furtif par la fenêtre, on a dessuite senti venir la journée crêpes au coin du feu. Levé 9h30, on prend le ptit déj tranquillement, puis petite session bois. Dehors c'est de nouveau du vent, encore plus fort cette fois car il siffle comme une bouilloire sur le feu, et en allant chercher de la neige, j'ai du courir derrière un sceau en acier..c'est pour vous dire... Cette grosse brise n'est pas venue seule, elle nous amène de la neige qui nous passe devant à l'horizontale.


C'est une neige très mouillée, qui donne une neige très collante, qui nous donne une idée... Après le déjeuné, on part dehors, équipés en tout impérméable pour aller finir notre igloo ! Et oui, on arrivait plus à poser des blocs car la neige ne tenait pas, mais c'est finit maintenant on a de la neige bien collante.









Mathilde se met dans l'igloo décapotable et solidifie les murs, et moi je suis dehors avec la pelle dans une légère brise hivernale à tailler des blocs. Après environ 1h de dure labeur, le mur se faisant trop haut pour ajouter des blocs depuis l'extérieur, je rampe aux pieds de Mathilde pour la rejoindre à l'intérieur. C'est l'usine, on taille, on fixe, on colle, et quand il n'y a plus de neige collante à l'intérieur, j'affronte la tempête pour aller en chercher.













Il est 16h20 le 21 mars 2011, certains font une révolution, d'autres la guerre, d'autres subissent les méfaits du nucléaire, et bien nous on pose le dernier bloc à notre édifice.













Notre premier igloo, habitat commun, créé de nos propre main en tout écolo est fini ! On est super fier, du coup on prend pleins de photos.

















Pour nous féliciter et nous récompenser, on se refait des crêpes sur/dans le/la poelle, que l'on accompagne d'un bon chocolat chaud. On l'a bien mérité ! On mange, on joue au Yams (je fais un score de 329 sans tricher), on commence à ranger car demain c'est le grand départ, et on va dormir.


dimanche 3 avril 2011

Jour 6 Dovrefjell 20/03 (commencer par jour 1)

Du vent, du vent et encore du vent, voila comment résumer cette 5ème journée. La matinée a été consacrée aux traditionnelles tâches et jeux d'intérieur. 
C'est vers midi, juste après le repas qu'on décide de chausser les skis pour aller flotter sur la même neige qu'hier, l'idée étant de faire plusieurs montée/descente pour profiter de cette neige. Arrivé en haut, on enlève les peaux, et juste après pendant qu'on remettait une couche supplémentaire pour la descente, de grosses bourasques de vent nous pressent à descendre. La visibilité est fortement réduite par la neige qui tourbillone. 

La descente est décevante car la poudreuse a été balayée par le vent, et a du se poser sur une autre face. Vu les conditions, on décide de retourner au refuge.
On passe par le plus grand refuge pour prendre quelques livres, des crêpes à la patate et du sjokolade. Dehors c'est la tempête, on ne sort que pour aller chercher du bois et aller aux toilettes.
On croise des Hollandais qui envient notre petit refuge bien chaud.




La tempête ne s'atténuant pas, on reste au chaud à s'occuper comme on peut.
D'après les Hollandais le vent devrait se calmer, mais la neige doit arriver. On verra bien demain, l'altimètre a encore pris 40m. La dépression est de retour, mais elle ne nous atteindra pas, on a eu assez de soleil !! On va se coucher bien au chaud dans notre petit chalet, en écoutant le vent qui hurle dehors. On a une petite pensée pour Julie Laguna qui fète son anniversaire aujourd'hui ;) 


video