mardi 5 avril 2011

Jour 8 Dovrefjell 22/03


L'altimètre est redescendu (la pression a montée), mais le beau temps n'est toujours pas là ! Après avoir tout bien nettoyé, on met les voiles, c'est le cas de le dire, avec ce vent pas la peine de skier, il nous pousse.
Le vent est accompagné par de la neige. On ne voit pas à 200 m, heureusement les routes hivernales en Norvège sont jalonées avec des bambous tout les 20 m, du coup ça nous aide. De temps en temps le vent se calme, petite éclaircie, on arrive a voir ce qui nous entoure, mais très vite la purée revient. La descente c'est environ 10 km de presque plat et 1 km de vraie descente..
video


 Après une petite pose thé et chocolat, on repart pour 1 h de tempête de neige. Quand on arrive pas loin de la dernière descente, on se retourne et on aperçoit les boeufs musqués à 3/4 km de là ! C'est loin, trop loin, vu le temps incertain, on n'est pas sur de trouver les boeufs musqués une fois sur place... tampis, on décide de continuer la descente.








La dernière partie se fait dans une neige très lourde, avec les sacs c'est dur de faire des virages, et c'est dur de se relever !













On arrive à Kongsvoll vers 14 h, on s'installe dans la petite gare, on mange. On c'est tellement bien installé que les gens qui attendent le train de 16h ne sont pas entrés, et sont donc contraints d'attendre sous la neige.
On a encore quelques heures à attendre puisque notre train n'est qu'à 1h du matin.
Vous les lecteurs avez surement envie de nous poser cette question depuis un bon bout de temps : mais dite moi, Mathilde & Silvio comment faites vous pour si mal choisir vos trains, et toujours être obligés de dormir n'importe ou ? On prend tout simplement les trains les moins chers, ceux que les autres ne veulent pas ;)


Prochaines aventures aux Lofoten pendant les vacances de Pâques !! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire